Bonjour à tous,

Aujourd'hui, Jean Marc vous présente sa 202 de 1938. Son histoire est passionnante et je suis persuadé que certains d'entre vous vont être, comme moi, jaloux. Bonne lecture à tous.

Cette PEUGEOT 202 date de Mai 1938, c'est donc la toute première série, étonnamment préservée, pour ses 77 ans! 1_Photo__apres_un_bon_nettoyage_.jpg

J'ai pu découvrir tout son historique, que je vous raconte volontiers...

Sortie de l'usine le 11, elle arrive le 12 Mai 1938 à Saint CLAUDE, dans le JURA, au garage CARNAT, qui l'a livrée le jour même à son acheteur. Je détiens le bon de commande, avec reçu de l'acompte et reprise d'une Peugeot 201 (avec son N° de série!), ainsi que la première immatriculation, qui a été changée dans les années 50 suite à une première modification du système d'immatriculation.

La guerre arrive ensuite, elle est déclarée "réquisitionnable", et donc immobilisée , par le Régime de Vichy en 1941.

Elle n'a eu qu'un seul "vrai" propriétaire qui, handicapé par ses blessures à la guerre de 14/18, a très peu roulé, et n'a parcouru que 26000 Km, jusqu'en 1962, date de son décès (les factures d'entretien diverses en ma possession l'attestent, j'ai même retrouvé dedans des factures de plein d'essence et deux journaux des années 50!).

Son fils unique, célibataire, refuse de s'en séparer, la récupère, et la stocke dans une grange, où elle séjournera 30 ans, sans circuler, mais régulièrement "dégommée à la manivelle", le fils possédant tour à tour d'autres véhicules plus récents pour circuler... (Tout cela m'a été raconté par sa succession!). Je détiens également une copie de la carte grise à son nom.

A son décès, en 1992, un des membres de la succession la stockera à son tour dans son garage plus de 20 ans, avant de me la vendre en Mai dernier... Elle n'avait pratiquement pas tourné depuis 1962, soit plus de 50 ans!

Mais elle semblait en parfaite condition, et ayant visiblement toujours été stockée à l'abri, ne comportait absolument aucune corrosion... J'ai même trouvé la peinture d'origine sous les tapis de sol et la thibaude, dans les passages de roue, les contre-portes, les jantes... et des boulons réputés difficiles à desserrer comme les fixations d'ailes avant, de pare chocs ou de pot d'échappement, se sont desserrés sans aucun souci!

Enfin, après démontage des housses de protection d'époque, les sièges et les garnitures de portes étaient très poussiéreuses, mais dans un parfait état de conservation!

Bien sûr elle a subi l'usure du temps, ainsi que quelques griffes et bosses (légères!), mais son état est vraiment étonnant pour une voiture d'avant guerre, elle n'a jamais été "bidouillée, ni accidentée, ni démontée, chaque pièce est d'origine, elle possède même encore ses outils, sa notice d'origine, la pompe de gonflage manuel des pneus basse pression PILOTE, et un guide MICHELIN de 1938!

Depuis Mai dernier, après quelques premiers travaux, soit une vérification complète de ses organes, le changement de tous ses joints et liquides, le nettoyage du réservoir, du circuit d'alimentation, d'huile et de refroidissement, le graissage, un réglage de freins (à câble... le bonheur à restaurer, mais pas pour freiner... juste pour ralentir!), le remplacement des joncs d'aile avant, des essuie-glace, des joints de pare-brise, de portes, qui étaient durs comme du béton (mais complets et présents, ce qui m'a permis un remontage "à l'identique"!), et près d'un mois rien qu'à tenter de repolir la carrosserie et atténuer ses quelques défauts, voici que "la belle" refait ses premiers tours de roue... J'ai même accompagné des mariés de mon village toute la journée de leurs noces fin Août dernier!

Il reste encore pas mal de travail et de défauts (qu'on ne voit pas sur les photos), mais n'est-ce pas pour ça que nous les aimons?

Pas question d'une restauration, j'aime trop sa patine, l'odeur de crin de cheval de ses sièges qui vous monte aux narines dès qu'on y pénètre, et ce qu'elle raconte à travers ses petites plaies et bosses! C'est une voiture qui attire un fort courant de sympathie, j'ai pu le constater, impossible de faire le plein d'essence sans être questionné!

Voilà, avec l'espoir que cette "petite histoire" vous intéressera, ainsi que les lecteurs de votre blog!

2_Nettoyage_en_cours_Sieges_sous_protection.jpg3_On_dehousse.jpg4_La_peinture_avant_lustrage.jpg5_Apres_quelques_semaines_de_lustrage_patient.jpg6_Vue_de_dos.jpg