taxi_20.jpgContrairement au autre constructeur française d’automobile, Peugeot à fait le choix de ne pas créer ou acheter de compagnie de taxi parisien. La stratégie était de s’appuyer sur les petites compagnies et les indépendants en leurs proposant un véhicule moderne et adapté à leur métier.

C’est au salon de 1935 que la Peugeot 402 LT fait son apparition. Elle remplace la 401 et offre une ligne plus moderne. Peugeot en produit 2083 exemplaires au cours de l’année automobile 36. Ses qualités dynamique et son esthétique permet à Peugeot d’équiper une bonne partie des artisans taxi de la capitale. Ce qui les séduits le plus, c’est sans doute son excellente tenu de route et l’efficacité de son freinage. Il sera utilisé pour la construction des 402 Darl’mat. La 402 LT peut accueillir cinq passagers. Trois sur la confortable banquette et deux sur des strapontins amovibles inclus dans la séparation chauffeur. Une poigné, en métal chromé, permet au passager de la banquette de sortir du véhicule plus facilement. Les compagnies de taxi font peindre leur voiture de deux couleurs contrasté ( noir - rouge, noir – jaune, turquoise – noir, marron – crème, jaune – bleu foncé, …).

Taxi_24.jpg Taxi_23.jpg taxi_30.jpg taxi_31.jpg taxi_14.jpg taxi_13.jpg

Au salon de 1938, Peugeot présente sa nouvelle 402B. La déclinaison LT (taxi) n’est pas reconduite. Suite à la modification des normes d’homologation des taxis, c’est la berline familiale qui va reprendre le flambeau. Malheureusement, il n’y pas de trace des quantités fabriquées et vendues. Peugeot va également faire quelques essais avec une motorisation diesel HL50 système Oberhaensli. Ce procédé suisse fut également utilisé par Rocher-Schneider.

taxi_29.jpg taxi_27.jpg taxi_18.jpg taxi_19.jpg taxi_28.jpg taxi_26.jpg

Après la seconde guerre mondial, Peugeot à pour projet de créer une 202 taxi. Quelques exemplaires furent construis mais le projet n’aboutira pas.

Taxi_21.jpg taxi_22.jpg